Coronavirus : le nouveau traitement chinois à base du sang des patients guéris

Les autorités de santé chinoises ont annoncé vouloir traiter les malades atteints du coronavirus par le plasma de ceux qui en ont guéri. Les tests en laboratoire de ce nouveau traitement ont été prometteurs pour venir à bout de l’infection causée par le Covid-19.

Pub

Une requête peu commune de la part des autorités de santé chinoises

« Je voudrais demander à ceux qui ont guéri de donner leur plasma. Ce faisant, ils redonneraient espoir aux malades encore gravement atteints ». Les responsables de la santé en Chine ont dernièrement demandé aux personnes guéries du coronavirus d’accepter de sauver celles qui sont encore malades. Pour ce faire, elles devraient donner de leur sang. Le plasma en serait extrait et utilisé pour traiter les malades encore en état critique.

Les laboratoires pharmacologiques sont aujourd’hui lancés dans une course à la montre pour trouver le remède miracle pour éradiquer ce virus. Ils sont également en train de rechercher un vaccin pour protéger tout le monde du Covid-19 qui a d’ores et déjà infecté au moins 70 500 personnes et en a tué bien plus de 1 770 Chinois.

Le plasma sanguin des personnes infectées par le coronavirus, mais qui ont guéri, contient en effet, des anticorps spécifiques à ce virus. Selon Guo Yanhong, le responsable de la Commission nationale de santé de la Chine, l’injection de ces anticorps dans l’organisme des personnes encore malades, permettrait de réduire la charge virale.

La semaine dernière, onze malades en état grave hospitalisés à Wuhan, le cœur même de cette pandémie, ont été transfusés avec ce fameux plasma de coronasang. Selon Sun Yanrong, l’une des responsables du Centre biologique du ministère des Sciences et Technologies, la technique est prometteuse. L’un de ces onze patients a en effet, déjà pu se remettre sur pieds et rentrer chez lui. Un autre a déjà été capable de se remettre debout et de marcher si les autres semblent être en bonne voie de guérison.

Pub

Une pratique sans danger et efficace

Cette annonce a été faite par un laboratoire de l’État chinois lorsque les tests cliniques effectués dans l’hôpital de Wuhan, ont réussi. Le China National Biotec Group a garanti que les patients malades du coronavirus, qui ont été transfusés avec le plasma de ceux qui en ont guéri, ont montré des améliorations dans les 24 heures suivant la transfusion. Cette annonce a été faite dans un post de ce laboratoire sur WeChat.

La pratique n’a montré aucun signe de dangerosité ni d’échec. Au contraire, tous les malades sont aujourd’hui en cours de rétablissement si un est déjà totalement guéri.

Wang Guiqiang, chef de service au Peking University First Hospital, a précisé qu’avant tout prélèvement de leur sang, les patients guéris sont testés pour confirmer qu’ils ne peuvent plus transmettre le virus à d’autres gens. Le plasma de leur sang est alors prélevé et le reste constitué d’hématies et de plaquettes, leur sera restitué.

Michael Ryan, le directeur des programmes d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé ou OMS a annoncé lors d’une conférence de presse à Genève que le traitement des malades du coronavirus par le plasma d’anciens infectés est une réussite. Cependant, les chercheurs jouent encore la carte de la prudence. Ils vont encore devoir déterminer à quel stade de l’infection procéder à cette transfusion, quels patients doivent en bénéficier, quels sont les éventuels échos de ce traitement…

Pub

La Dr Sylvie Briand, directrice du département préparation mondiale aux risques infectieux à l’OMS a aussi tenu à mettre l’accent sur la nécessité de faire preuve de prudence et de suivre à la lettre les protocoles. La transfusion sanguine pourrait transmettre d’autres maladies.