Coronavirus : Un bus en provenance d’Italie stoppé à Lyon

Un bus au départ de Milan et à destination de la métropole lyonnaise s’est vu bloqué puis confiné à la gare de la ville. Étant donné le nombre de cas de coronavirus détecté en Italie, il est plus que nécessaire de redoubler d’attention vis-à-vis des voyageurs à l’entrée du territoire français.

Pub

En Italie, 7 personnes ont trouvé la mort à la suite de l’épidémie de coronavirus. 11 villes y sont mises en quarantaine. En France, le ministre de la Santé a annoncé de nouvelles dispositions afin de mieux se préparer, au cas où le virus viendrait à se propager.

Mise en confinement de l’autobus à Lyon

Provenant de Milan, le car Flixbus a été placé en confinement à Lyon, à la gare de Perrache. Un des passagers à bord du véhicule aurait signalé que le chauffeur était enclin à une forte toux. Le conducteur avait alors été évacué à l’hôpital.

Arrivé vers 7 heures du matin à la gare de Lyon, le bus aurait effectué des arrêts entre Milan et Lyon, notamment à Grenoble et à Turin. Afin de mieux maîtriser la situation, les forces de l’ordre et le SAMU du Rhône se sont rendus sur place. L’agence régionale de Santé doit rapidement évaluer la situation.

Préoccupations par rapport à la frontière franco-italienne

Après l’annonce de la mort de 7 malades en Italie, le maire de Menton a réclamé l’instauration d’un programme sanitaire d’urgence afin de lutter contre le coronavirus. Mise à part les vérifications d’identité, il demande également de renforcer les contrôles de santé à la frontière.

Olivier Véran, le ministre de la Santé confirme que la frontière ne serait pas fermée. Cela serait parfaitement inutile puisqu’une frontière ne peut pas stopper un virus, souligne-t-il. De leur côté, Air France ainsi que la SNCF n’ont adopté aucune mesure spécifique quant aux vols et voyages au départ de l’Italie.

Pub

Mobilisation de 70 hôpitaux en plus

Pour se préparer à une éventuelle épidémie dans le pays, le ministre de la Santé a indiqué que 70 hôpitaux en plus seront mobilisés. Près d’une quarantaine d’hôpitaux, la majeure partie étant des CHU, sont déjà prêts en cas d’évacuation de nouveaux malades.

Après une assemblée d’urgence des ministres à Matignon en présence d’Édouard Philippe, le ministre a décidé d’un commun accord avec ce dernier que 70 centres hospitaliers seront engagés afin de développer plus de moyens si besoin est. Ainsi, tous les départements de France devront au minimum avoir un établissement hospitalier en mesure de recevoir des malades atteints du coronavirus.

Plusieurs mesures adoptées contre le virus Covid-19

Le ministre de la Santé rajoute que le pays a envoyé une commande de masques de protection en importante quantité. Des dizaines de millions de masques FFP2 seront donc amenés en France. Les mesures de dépistages ainsi que les moyens pour diagnostiquer le Covid-19 seront par ailleurs renforcés.

Olivier Véran avait déjà pris des dispositions concrètes analogues en Haute-Savoie deux semaines plus tôt, alors qu’un Anglais, qui arrivait d’un voyage à Singapour, a contracté le virus et a contaminé de nombreuses personnes durant son séjour au ski.

Trois établissements scolaires ont été fermés tandis que plusieurs tests de dépistage avaient été entrepris. Fort heureusement, en France, où un Chinois octogénaire a succombé au virus, un seul patient est encore à l’hôpital à cause du Covid-19.

Pub

Dans tous les cas, la prudence est de mise, surtout en ce qui concerne l’Italie. Et pour cause, 6 personnes sont décédées des suites du coronavirus et 150 personnes ont contracté le virus. Codogno, une ville située au sud de Milan qui compte près de 15 000 habitants, serait le principal foyer de l’infection.