Coronavirus : une évolution imprévisible après 1 800 morts

Le coronavirus a infecté au moins 71 000 personnes dans le monde. Les autorités chinoises sont toutefois optimistes à la vue des chiffres officiels qui indiquent un certain fléchissement de cette épidémie. L’Organisation mondiale de la santé ou OMS quant à elle, préconise la prudence. La propagation de ce virus reste imprévisible.

Pub

Covid-19 a terrassé 105 personnes en une journée

La Chine continentale compte le plus de morts du coronavirus avec 1 770 décès sur les 1 775 enregistrés. La majorité de ces morts se trouvaient à Hubei, l’épicentre de cette épidémie. Les chiffres officiels révèlent cependant une baisse du nombre de décès par jour avec 105 morts le lundi 17 février contre 142 le dimanche et 143 le samedi.

Le nombre de personnes contaminées a dépassé les 71 335 avec au moins 70 552 en Chine continentale. Ce qui montre une hausse de 2 048 cas sur la journée de lundi par rapport au chiffre affiché le dimanche. Les contaminations en dehors d’Hubei ont par contre, diminué, car seuls 115 cas ont été recensés le lundi si une journée plus tôt, les personnes nouvellement contaminées étaient d’environ 450.

Des experts de l’OMS dépêchés à Pékin

L’OMS a envoyé quelques-uns de ses experts internationaux en Chine pour collaborer avec leurs homologues chinois. Quant à la Chine, elle a affirmé, par le biais de Mi Feng, porte-parole du ministère chinois de la Santé, que l’épidémie sera bientôt maîtrisée.

1200 infirmiers et médecins de l’Armée populaire de libération viennent d’ailleurs, de débarquer à l’aéroport de Wuhan pour leur prêter main-forte.

Toute une province coupée du monde

La province d’Hubei, le cœur même de l’épidémie est soumis à des contrôles et restrictions très sévères. Ses quelque 56 000 000 d’habitants ne peuvent pas aller au-delà de Wuhan, la capitale.

Pub

Chaque citoyen y est tenu depuis dimanche, de ne pas sortir de chez lui jusqu’à nouvel ordre. L’achat et la distribution de nourriture et de médicaments s’y effectuent d’une manière centralisée.

Le salon de l’automobile de Pékin prévu se tenir du 21 au 30 avril 2020, a même été reporté sine die. De même, la session plénière du parlement chinois prévue se tenir en mars a dû également être reportée.

Au moins trente pays présentent des cas de contamination confirmée

Près de 800 cas de contamination ont été confirmés hors de la Chine continentale. Un touriste chinois de 80 ans est décédé des suites de l’infection à coronavirus en France. L’Egypte a confirmé la première contamination en territoire africain. Taïwan a lui aussi annoncé le décès d’un chauffeur de taxi de 61 ans infecté par le Covid-19.

Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU a loué les efforts réalisés par la Chine pour contenir l’épidémie. Le chef de l’OMS quant à lui, demande à ce que tous les pays consentent à collaborer pour le déclenchement du niveau d’alarme idoine sans provoquer de panique hystérique. L’évolution de l’épidémie au coronavirus est en effet, à ce jour, complètement imprévisible.

Il est à rappeler que les États-Unis ont décidé de rapatrier leurs ressortissants confinés en quarantaine sur le paquebot de croisière « Diamond Princess ». C’est le principal foyer d’infection en dehors de la Chine. D’autres pays dont le Canada, l’Australie, l’Italie, Hong-kong… ont aussi agi de même vis-à-vis de leurs nationaux se cloîtrés sur ce paquebot.

Pub

Pour la France, la gestion de cette épidémie reste la principale priorité du ministère de la Santé selon Olivier Véran, le nouveau ministre. Ce dernier s’est engagé dans la foulée, à tenir les Français au courant de la situation en leur faisant des comptes rendus réguliers comme ce que faisait Agnès Buzyn, l’ex-ministre qui l’a précédé. D’autant plus que la probabilité d’apparition de nouveaux cas de contamination au coronavirus en France est encore élevée.