Entretien annuel de la chaudière : une obligation pour tous

Que vous possédiez une chaudière au bois, au fioul, au charbon, au gaz ou multi combustible, vous êtes dans l’obligation de procéder à son entretien une fois par an. Cette opération revient exclusivement à un chauffagiste.

Pub

Si vous êtes un locataire, cette obligation vous revient. Vous être libre de choisir entre une visite annuelle ou un contrat d’entretien, qui offre en plus la possibilité de bénéficier de réparations au long de l’année. Cette prescription est également valable pour les poêles ainsi que les cheminées.

Quelles sont les principales raisons d’entretenir la chaudière ?

L’entretien annuel des chaudières est désormais obligatoire. Ceci, en premier lieu, dans le but d’éviter dans la mesure du possible les problèmes de toxémie au monoxyde de carbone, gaz invisible et sans odeur. Ce gaz est susceptible de provoquer des nausées, des migraines, des vertiges et peut même causer la mort.

C’est pour cette raison qu’une habitation doit bénéficier d’une bonne ventilation, parallèlement à l’entretien régulier des conduits de cheminées et de la chaudière. Pour effectuer l’entretien de la chaudière, un protocole spécifique doit être suivi. Le spécialiste-chauffagiste doit dans un premier temps vérifier votre chaudière, puis la nettoyer et la paramétrer. Une fois cette étape accomplie, il évalue les polluants atmosphériques.

Puis, lorsque l’entretien est achevé, le technicien est tenu de vous formuler des recommandations, notamment sur la façon de bien vous servir de la chaudière, sur le besoin de remplacer votre matériel ou encore sur les améliorations que vous pouvez entreprendre.

En outre, il vous délivrera une attestation d’entretien dans un délai de 15 jours après l’entretien de l’équipement. Ce document est indispensable. Vous devez donc le garder précieusement. Il pourrait s’avérer utile pour votre bailleur ou pour l’assurance, en cas de sinistre.

Pub

Contrat d’entretien ou simple visite annuelle : quelle est la meilleure solution ?

Pour l’entretien annuel de votre chaudière, vous avez le choix entre deux options. D’une part, vous pouvez engager le chauffagiste de votre choix et lui demander d’effectuer l’entretien de votre matériel. Puis l’année suivante, si vous le désirez, vous pourrez solliciter les services d’un autre professionnel qui se chargera d’examiner à son tour votre chaudière.

D’autre part, vous pouvez opter pour une formule d’abonnement et signer un contrat d’entretien avec une entreprise, qui se déplacera chez vous tous les ans pour s’occuper de l’entretien de votre chaudière. Pour cette deuxième solution, moyennant une certaine tarification, vous aurez droit à des services de dépannage, et à des interventions plus rapides.

En règle générale, le prix de ce type de contrat d’entretien est compris entre 100 et 200 euros par an. Dans tous les cas, assurez-vous de recourir à un chauffagiste ayant des qualifications. Pour vous aider à trouver le bon professionnel, vous pouvez consulter les annuaires d’entreprises reconnues.

L’entretien régulier concerne également les cheminées. Le règlement sanitaire départemental en détermine la fréquence. En principe, deux ramonages sont requis sur une année, pour les installations alimentées au charbon, au fuel ou au bois. Pour les équipements alimentés au gaz, l’entretien se fait une fois par an.

Que risque-t-on si l’on ne respecte pas les conditions annuelles de l’entretien ?

Bien qu’enfreindre l’exigence de maintenance annuelle de la chaudière n’engendre aucune sanction pénale, effectuer cet entretien régulier est vivement conseillé. Votre bailleur pourra ainsi déduire le coût de cet entretien sur votre dépôt de garantie.

Pub

De surcroît, si l’entretien de votre chaudière n’est pas réalisé comme il faut, cela vous prive de certains avantages. En effet, si vous disposez d’une couverture d’assurance, votre assureur pourrait refuser de vous indemniser en cas d’accident avec votre chaudière.