Entretien d’un plancher chauffant

Faisant partie des systèmes de chauffage, le plancher chauffant doit suivre un entretien rigoureux pour pouvoir offrir un rendement optimal. Il serait dommage de devoir entreprendre d’importants travaux pour régler un problème au niveau du système intégré. Voici les éléments susceptibles de vous guider en termes d’entretien d’un plancher chauffant.

Pub

Entretien du plancher chauffant électrique

Ce type de plancher chauffant est plus énergivore que la version hydraulique. Il a toutefois l’énorme avantage de ne nécessiter aucun entretien d’ampleur.

Le câble chauffant dispose en outre d’une gaine protectrice à la fois isolante et dotée d’un certain enrobage. Le courant qu’il transporte n’a aucune propriété salissante, ce qui évite tout risque d’encrassement. Il faut tout de même faire attention au perçage du plancher, au risque d’être à l’aplomb du câblage et de le détériorer.

Les autres risques envisageables :

  • Une surchauffe peut aussi survenir, dans le cas où la section du câblage du plancher chauffant électrique n’est pas en adéquation avec la puissance délivrée ;
  • Une surtension peut aussi endommager l’installation. Ce problème est généralement dû à un dysfonctionnement de l’alimentation électrique proprement dit, suite à un problème de branchement ou à un manque de protection.

Toujours est-il que ces failles se résolvent facilement. En effet, les raccordements sont tous accessibles, se trouvant dans la boîte de connexion.

Par ailleurs, certains gestes sont à préconiser, dont le choix du tapis ou de la moquette. Ces derniers ne devront pas être trop épais dans les zones équipées de plancher chauffant. Là encore, la première répercussion serait une surchauffe et un endommagement d’une partie du câblage.

En résumé, l’entretien du plancher chauffant électrique consiste à vérifier si le système fonctionne correctement. L’opération est à réaliser avant chaque saison de chauffe. Pour cela, il suffit de vérifier le thermostat, la température délivrée, ainsi que les protections présentes sur le panneau électrique.

Entretien du plancher chauffant hydraulique

Cette deuxième catégorie de plancher chauffant est la plus exigeante du point de vue de l’entretien. Il est conseillé de respecter certains points pour que l’installation fonctionne dans les meilleures conditions.

Pub

Entretien d’une pompe à chaleur

Dans le cas d’une pompe à chaleur, une révision annuelle est conseillée. De plus, faire appel à un spécialiste est sans doute la meilleure solution pour réaliser cette opération. Le but est de s’assurer que le compresseur, tout comme l’échangeur et les filtres fonctionnent correctement. Il en est de même pour la régulation et la charge de fluide frigorigène. Il est aussi nécessaire de vérifier l’étanchéité du circuit de sa pompe à chaleur dans son intégralité.

Entretien de sa chaudière

Lorsque le plancher chauffant est raccordé à une chaudière, il est possible d’œuvrer pour la longévité de l’installation en nettoyant le corps de chauffe, ainsi que le brûleur. Il faut aussi vérifier la combustion et les débits de gaz, ainsi que le raccordement et le ramonage du conduit de fumée. Les organes de régulation et les systèmes de sécurité nécessitent également un contrôle régulier.

Comment éviter la formation de boue dans son circuit de chauffe ?

La boue est un des principaux ennemis du plancher chauffant hydraulique. Celle-ci se forme à cause de la présence d’oxygène dans le circuit de chauffe. Au fil du temps, elle peut obstruer les canalisations et finir par réduire la durée de vie du système de chauffage.

Voici les réflexes à avoir pour éviter au maximum la formation de boue dans les tubes de votre chauffage au sol :

  • Le premier geste est de contrôler le niveau d’eau de sa chaudière ;
  • Ensuite, le mieux est d’opter pour l’achat de tuyaux disposant de barrière anti-oxygène ;
  • Vous pourrez ajouter un traitement anti-boue dans l’eau du circuit. L’objectif est d’éliminer les molécules d’oxygène qui y sont présentes ;
  • Installez un séparateur hydraulique qui est à positionner entre le circuit du plancher et celui du reste de l’installation ;
  • Un séparateur de boues peut aussi être inséré sur la conduite de retour des circuits.

Réaliser un désembouage des circuits hydrauliques

Même dans le cas d’une chaudière basse température, la boue arrive toujours à se former au niveau des circuits hydrauliques. Cela risque au final de les boucher. En règle générale, le désembouage est à réaliser une fois tous les cinq ans. Cependant, il est préférable de l’effectuer dès que l’on remarque des zones froides ou lorsqu’on décèle des gargouillis au moment de la purge annuelle.

Cette opération est un nettoyage mécanique ou chimique d’une certaine ampleur. Le but est d’injecter un mélange, sous pression, d’air et d’eau dans les circuits. Des produits peuvent aussi faire l’affaire, grâce au traitement de l’eau, vu précédemment.

Pub

Aussi appelée « rinçage », l’intervention dure en moyenne une journée. Son coût avoisine les 500 € et peut toujours être relativisé, sachant que cela ne s’effectue qu’à une très faible fréquence et garantie la longévité de son installation.