La Mer de Glace sous l’effet du changement climatique

La Mer de Glace ne sera bientôt plus. C’est le triste constat dressé lors de la visite du Président de la République Emmanuel Macron sur les lieux. Cette dégradation n’a qu’une seule cause : le réchauffement climatique.

Pub

Une attraction en perpétuel déclin

La Mer de Glace est située dans le département de la Haute-Savoie. Bien qu’une majeure partie de cet immense glacier soit devenue un amas de roches grisâtres, c’est la plus grande attraction touristique de la région. Elle accueille plus d’un million de visiteurs en provenance des quatre coins du globe chaque année. Elle s’étend sur quelques 40 km² aujourd’hui pour 300 m d’épaisseur. Le plus grand glacier qui subsiste encore en France est également le troisième plus grand glacier des Alpes.

Cette étendue de glace a commencé sa rapide fonte en 1870. Cette dégradation s’est d’ailleurs accélérée depuis 2003 avec quelques 30 m de longueur perdus chaque année. Ce changement est d’ailleurs observable à l’œil nu. Si on pouvait voir la Mer de Glace directement depuis Chamonix en 1870, l’admirer de près aujourd’hui impose de se rendre à Montenvers en train et monter à plus de 1 900 m d’altitude. Si cette situation persiste, on doit s’attendre d’ici 2050 à un recul de 550 m à 1 000 m par rapport à sa position en 2009. Les chercheurs de l’IGE ont déjà d’ailleurs lancé un appel d’alerte en annonçant une possible perte de la majeure partie de ce glacier d’ici 2050 sans un ralentissement du réchauffement climatique ou pourquoi pas un refroidissement du glacier.

Pub

Des dégâts impressionnants

Lors de la sa visite le 13 février dernier, le Président Macron a été surpris, voire choqué par les dégâts du réchauffement climatique sur la Mer de Glace. « Je n’imaginais pas une fonte aussi rapide, on se rend compte comment les non-décisions ont fait en arriver là », selon ses propos. En effet, la Mer a reculé de 8 à 10 m chaque année depuis quelques années. Le dernier siècle a vu quelques 120 m de glace disparaître. À cause des températures élevées de ces dernières décennies, le glacier a perdu quelques 4 à 5 cm d’épaisseur chaque année. La Mer de Glace a reculé de plus d’un kilomètre depuis 1850.

Pour illustrer cette dégradation et sensibiliser les gens concernant la protection de l’environnement, le photographe Kieran Baxter a lancé un projet « Time-lapse de 100 ans ». Cette vidéo montre les changements d’après une photo aérienne prise en 1907 par Édouard Spelterini et une autre prise en 2017. La vidéo montre une vallée presque vide et des déchets qui viennent recouvrir les pentes ainsi que le chemin vers le glacier depuis la gare de Montenvers, chemin emprunté par les touristes, qui a perdu 100 mètres en 1999.

Pub

Des hausses de températures, des changements

D’après les chercheurs, la température moyenne observée près du Massif du Mont-Blanc a augmenté de 4 °C entre 1950 et les années 2000. Cette Mer de Glace a laissé place petit à petit à une mer de cailloux. Avec ce changement, de nouvelles infrastructures sont à envisager. En effet, lors de son entretien avec le Président de la République Emmanuel Macron, Mathieu Delavane, Président Directeur Général de la Compagnie du Mont-Blanc a proposé la mise en place d’une nouvelle télécabine plus haut sur le glacier. Cette nouvelle infrastructure aura pour objectif de faciliter l’accès au site et attirer davantage de touristes. Le site est en effet devenu de plus en plus difficile d’accès avec les 80 marches d’escalier qui ont dû être rajoutées à la pénible descente de la plateforme de Montenvers jusqu’au glacier, ce qui décourage encore plus les visiteurs.