La voiture électrique : une hausse conséquente de nos factures d’électricité ?

La voiture électrique est présentée maintes et maintes fois comme l’une des alternatives au véhicule thermique pour se positionner en faveur de la transition écologique. Il est cependant, crucial de savoir quel est son impact environnemental et si elle ne va pas finalement, contribuer à l’explosion des consommations d’électricité en France. Tentons de répondre à ces questions !

Pub

Une augmentation probable des consommations d’électricité en France

Le remplacement des voitures thermiques actuelles par des véhicules électriques entraînera une augmentation des besoins en cette énergie. C’est logique ! Sachant qu’un véhicule électrique consomme en moyenne dans les 15 à 20 kWh tous les cent kilomètres, des milliers de voitures de ce type parcourraient des milliers de kilomètres, d’où une augmentation proportionnelle en quantité d’électricité consommée.

La plus grande part d’électricité produite en France serait même accaparée par ce secteur. Sur le long terme, la production pourrait se révéler insuffisante pour répondre à ces besoins. D’autres sources d’énergie pourraient même être sollicitées.

RTE s’est penché sur le sujet à travers son Bilan Prévisionnel de 2017. Selon cette entité, 15,6 millions de véhicules électriques sont prévus rouler dans les rues de la France d’ici 2035. Ces derniers roulant chacun en moyenne dans les 14 000 km, consommeraient aussi chacun à peu près 18 kWh/an. Ce qui nécessiterait environ 40 TWh d’électricité pour les alimenter.

L’accroissement des voitures électriques ne pose aucun problème pour la production d’électricité

40 TWh d’électricité représentent approximativement 7,5 à 8 % des 550 TWh produits annuellement par la France. Cela équivaut à la quantité exportée par ce pays moins celle importée. Techniquement, la France produit donc déjà la quantité d’électricité requise pour alimenter les 15,6 millions de véhicules électriques prévus y circuler d’ici 2035. D’où l’assurance de la RTE qui affirme que la France dispose déjà de toute l’énergie nécessaire pour permettre la circulation de 15 millions de voitures électriques.

Cependant, sur un réseau électrique, il ne faut pas se cantonner à la production possible, mais aussi voir l’appel de puissance supportée. Le réseau d’électricité doit à tout moment, pouvoir répondre sans problème à la demande. Si à un moment donné, les Français propriétaires de véhicules électriques ont tous besoin de recharge, le réseau doit pouvoir les fournir sans aucun impact sur son fonctionnement global.

Pub

Concrètement, un pic de consommation électrique est observé chaque soir en France. Si on y ajoute la demande en recharge de véhicules électriques, l’appel à puissance sera augmenté. Cela pourrait porter préjudice à la stabilité du réseau.

Éviter les appels de puissance électrique

RTE a précisé qu’« un point de vigilance était identifié sur la maîtrise de la pointe du soir en hiver, mais la faculté à absorber une flotte massive de véhicules électriques semble attestée dès lors que des solutions simples de pilotage sont mises en place pour une partie du parc de véhicules électriques ».

Il faudrait donc faire en sorte que les propriétaires de véhicules électriques puissent les recharger n’importe où et pas seulement chez eux. Les lieux de stationnement devraient donc être équipés de bornes de recharge. L’application de systèmes d’asservissement tarifaire établis sur les plages horaires heures creuses/heures pleines doivent aussi être mis en place pour que la recharge soit effectuée durant les périodes creuses où l’appel de puissance est plus faible.

Un système de pilotage de la recharge doit dans les faits concrets, être mis en place pour éviter la saturation du réseau.

Pub

En résumé, Enedis a annoncé que l’accroissement des voitures électriques ne constitue pas un problème majeur pour la France. Le surplus de consommation généré par ces véhicules serait facilement assuré par les infrastructures actuelles. D’autant plus que des infrastructures de production d’énergie renouvelable seront construites d’ici peu. Les pics de consommation et les appels de puissance représentent quant à eux, des soucis facilement gérables.