Lancement de la plus grande centrale solaire thermique de France rattachée au réseau de chaleur

Un nouveau projet entame sa phase de lancement dans le Grand Est. Il s’agit de la plus grande centrale solaire thermique de France. Il est le fruit d’un partenariat entre la Française de l’Énergie et de la Régie municipale ENES-Creutzvald.

Pub

Un projet localisé à Creutzwald

La Française de l’Énergie est un leader de l’écologie industrielle. Avec ce projet, l’entreprise confirme sa volonté de participer activement à la promotion des énergies renouvelables. Le lancement de la plus grande centrale solaire thermique de France sur le site de Creutzwald en est la concrétisation. La collaboration entre la Française de l’Énergie et la régie ENES à travers le lancement de la centrale a pour finalité l’accélération de la transition écologique du territoire.

Le champ recevra plusieurs panneaux solaires thermiques dotés d’une technologie développée dans les pays nordiques. Comme il est implanté à 150 m du réseau de chauffage urbain d’ENES-Creutzwald et d’autres communes avoisinantes, la chaleur produite y sera donc directement injectée. La centrale approvisionnera en électricité les secteurs résidentiels, les infrastructures publiques, les industries, les PME/PME. Son usage multipliera par 6 le taux d’énergies renouvelables du réseau.

La mise en marche prévue d’ici l’été 2020

L’entreprise Savasolar Oyj qui est le principal fournisseur de la centrale thermique est une société d’envergure internationale reconnue dans le secteur de l’énergie solaire thermique, de la chaleur et du réseau de chaleur. Son siège ainsi que son usine de fabrication sont implantés en Finlande. Ses filiales se trouvent en Allemagne et au Danemark.

La mise en activité est prévue d’ici la fin de l’été 2020. Sa production annuelle s’élèvera à 2 610 MWh. Ce volume correspond à l’équivalent des besoins en chaleur de 190 foyers. Au cours de la période estivale, la centrale solaire thermique sera en mesure de répondre à 100 % aux besoins du réseau de chaleur.

Pub

Lutter contre les émissions de CO2

Le leitmotiv est de réduire au maximum l’empreinte carbone sur les territoires. Aussi, le projet vise à économiser 560 teq (tonne équivalent) CO2 d’émissions de gaz à effet de serre par an. Au cours de son lancement, ses auteurs ont effectué un appel à projets national, ce qui a permis à l’Ademe d’intervenir. L’agence a versé une subvention de 1,3 million d’euros pour les champs solaires sur une base d’investissement global de 2,4 millions d’euros.

Le programme permet à la Française de l’Énergie de souligner son implantation dans la région Grand Est. Il augmente également son portefeuille dans les énergies renouvelables, ce qui consolide à son statut d’acteur majeur de la transition écologique. Les premiers résultats seront dévoilés le 25 mars 2020, confirme l’entreprise.

Qui est la Française de l’Énergie ?

La Française de l’Énergie est une PME lorraine éligible au PEA (Plan d’épargne en actions réservées aux financements des PME et ETI) et PEA-PME. Son activité se consacre à la récupération du gaz de couche dans les anciennes mines des Hauts-de-France et du Grand Est.

Elle dispose de plusieurs experts en énergétique. Ses missions consistent à assurer l’approvisionnement en gaz, en chaleur et en électricité des acteurs régionaux ainsi que le remplacement des énergies importées par des énergies plus propres et locales. Elle souhaite devenir un acteur important du secteur énergétique à l’échelle européenne.

Pub

Qui est ENES ?

Créée en 1927, la régie municipale ENES (pour Énergie et Services) approvisionne en gaz, en électricité, en eau les communes de Creutzwald, Hombourg-Haut et Schoeneck. Elle fournit également la téléphonie, la télévision et l’Internet haut débit. Elle alimente :

  • 13 PME/PMI.
  • 1 salle polyvalente
  • 1 centre technique municipal
  • 3 industries
  • 1 supermarché
  • 2 complexes sportifs
  • 7 établissements de l’enseignement public
  • 32 sous-stations du secteur résidentiel
  • 1 hall de stockage logistique
  • 2 centres commerciaux