Le compteur Linky peut-il causer des incendies ?

Les détracteurs du compteur intelligent d’Enedis ne tarissent pas d’idées pour en contrecarrer l’installation chez eux. Il semblerait que ce dispositif de comptage serait à l’origine d’incendies. Entre théories complotistes et véritables défauts, démêlons le vrai du faux !

Pub

Quelques cas d’incendies auraient été imputés au compteur Linky

C’est dans le village de Châlette-sur-Loing dans le Loiret qu’un des cas d’incendie que le propriétaire aurait imputé au Linky a été enregistré. C’était une soirée de samedi d’octobre 2018 que le compteur communicant aurait provoqué ce sinistre.

Le propriétaire était en train de travailler sur son ordinateur quand il a entendu des bruits de pétards chez lui. Son compteur installé depuis au moins deux semaines a explosé de suite. L’incendie n’aurait cependant pas fait de victime humaine.

En mai 2018, le même cas se serait produit dans une maison à Montreuil-sous-Bois en plein cœur de la banlieue parisienne. Le propriétaire de la maison, Sylvain Montier affirme cette fois-ci que le feu était bel et bien parti du compteur Linky. Cette fois encore, le dispositif de comptage a été installé assez récemment, moins de trois semaines.

En Normandie, un autre propriétaire rapporte un démarrage de feu dans le tableau électrique de son immeuble. Tous les habitants n’ont pas attendu pour accuser ici encore le fameux dispositif de comptage communicant d’Enedis d’être à l’origine de cet embrasement. Il venait encore ici d’être posé.

Un doute raisonnable concernant la culpabilité du Linky

Dans tous ces cas d’incendies imputés au compteur intelligent, les preuves tangibles manquent. Il semble que ces dénonciations aient toutes en commun une certaine légèreté. La responsabilité de Linky n’a en effet jamais été prouvée et il apparaît aussi que depuis 2018, les cas d’incendies pouvant lui être imputés se sont raréfiés.

Après enquête, les embrasements pouvaient avoir une autre origine telle qu’une multiprise défaillante placée à côté du tableau électrique dans le cas du feu qui s’est déclaré dans ledit tableau.

Pub

Ces incendies peuvent être considérés comme dérisoires. Toutefois, l’Union des consommateurs québécois a tenu à demander un moratoire sur l’installation de ce compteur de nouvelle génération qui a été mise en cause dans plusieurs autres cas d’incendies.

La défense d’Enedis

Il faut rappeler que durant sa phase de test qui s’est étalée du mars 2010 au même mois de l’année suivante, huit feux ont été enregistrés pouvant être reliés de près ou de loin au dispositif de comptage. Toutefois, Enedis dément la responsabilité de son compteur dans ces incendies. Ce gestionnaire du réseau de distribution d’électricité de France affirme que tous les équipements posés et installés par ses agents sont, non seulement certifiés, mais aussi testés et homologués respectant toutes les normes de sécurité en vigueur.

Enedis a même tenu à rappeler qu’un compteur ne peut pas exploser ni prendre feu spontanément. Il a même précisé qu’environ 2 % des incendies d’origine électrique se produisant en France seraient en réalité dus à des soucis au niveau du tableau de comptage. Ce pourcentage n’aurait pas varié depuis des années en France.

Il concède cependant que la qualité de la pose peut être incriminée. Les sous-traitants auxquels le gestionnaire fait appel pourraient avoir mal posé le compteur en question. Ce qui aurait pu causer des embrasements.

« La qualité du geste technique de serrage mécanique des câbles d’arrivée électrique est primordiale », reconnaît Enedis. Depuis, les opposants au compteur communicant pointent aussi du doigt la formation qui serait trop accélérée des sous-traitants auxquels est déléguée la pose du Linky.

Pub

Qu’importe, Enedis affirme que les départs de feu rapportés concernant le compteur Linky que cela ait été vérifié ou non, ne représentent en définitive que 0,002 % des installations effectuées. Le risque d’environ 0,001 % est donc quasiment inexistant et ne peut constituer un motif de refus de l’installation de ce compteur intelligent.