Le dérèglement climatique impacte sur la santé de la population dans le sud de la France

Le réchauffement climatique n’engendre pas uniquement des évènements d’ordre météorologique. En effet, le phénomène provoque une série de maladies mentales et physiques, comme : un stress post-traumatique, des allergies plus exacerbées, des troubles cardio-vasculaires et des troubles respiratoires. Les habitants du sud de la France souffrent déjà de plusieurs symptômes inquiétants liés à la hausse de la température.

Pub

Intensification des phénomènes météorologiques

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur souffre du dérèglement climatique, souligne le Groupe Régional d’Experts sur le Climat (Grec) dans un rapport publié en décembre 2019. D’après les estimations, la région sera touchée par une sécheresse intense et une grande chaleur estivale. Ces phénomènes se prolongeront pendant une durée indéterminée et provoqueront ainsi une réduction de 20 % des eaux souterraines. Dans un avenir proche, les périodes de précipitations augmenteront également. Ces nouvelles ne sont pas encourageantes, car il faut rappeler que les épisodes de pluies de l’automne 2019 ont déjà engendré des victimes. En effet, 13 morts ont été enregistrés à la suite de pluies torrentielles dans le sud-est de la France.

Des phénomènes qui impactent sur la santé physique et mentale

Une accumulation de décès et d’événements météorologiques inhabituels n’est pas sans impact pour la population locale. Ces phénomènes favorisent l’apparition de plusieurs maladies.

Un stress post-traumatique

Un stress post-traumatique est à craindre chez les Méridionaux. Il s’agit d’un trouble qui apparait chez une personne ayant subi un évènement traumatique. En ce moment, ce trouble émotionnel se manifeste chez la moitié des proches des victimes et des personnes qui ont subi ces catastrophes naturelles. Les symptômes en sont :

Pub
  • Des difficultés d’endormissement
  • Un sommeil interrompu
  • Une hypervigilance
  • Une irritabilité
  • Des accès de colère
  • Des réactions de sursaut

Rappelons que ces symptômes ont été visibles chez certains habitants de Vaison-la-Romaine (Vaucluse) à la suite de l’inondation de 1992 qui avait fait 37 victimes. Les phénomènes météorologiques de grande ampleur peuvent également favoriser l’apparition d’autres maladies : dépressions, addictions et troubles anxieux.

Les allergies

Le changement climatique favorise le développement des allergies. Le réchauffement provoque une prolongation de la durée de la saison pollinique des graminées. Ce phénomène a été constaté depuis 1989, car les pollens évoluent de 4,5 % annuellement à Nice. Cependant 20 % des adultes souffrent d’une allergie aux pollens. La hausse des températures favorise l’apparition de moisissures internes et externes dans les habitations, tandis que dans les villes les plus chaudes, les habitants sont de plus en plus exposés aux dangers d’allergies  aux acariens.

Le développement des bactéries à cause de la chaleur

Selon le GREC (Groupe de Recherche sur les Emetteurs de Chaleur), une vague de chaleur permet la prolifération des bactéries dans les canalisations. Ces microbes envahiront les eaux des robinets et les eaux de mer. Les bactéries du genre Escherichia coli engendreront des gastro-entérites et bien d’autres infections. Les agents pathogènes, en l’occurrence le moustique tigre peut coloniser toute la région, car le réchauffement risque de multiplier leur développement pendant l’été. D’ailleurs, un foyer du virus tropical Zika a déjà été découvert en région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), dans le Var en 2019.

Pub

Les mesures face à ces menaces

À la vue de ces nouvelles menaces, le Grec a proposé une série de mesures de prévention. Il conseille l’aménagement d’îlots de fraîcheurs dans les zones urbaines et une prise en charge rapide des personnes les plus vulnérables. Ces mesures doivent être appliquées sans attendre en région PACA où 80 % des habitants se concentrent dans les zones urbaines et où la température est en constante hausse (contrairement à la campagne). Le groupe d’expert craint une hausse de la mortalité et des maladies cardiovasculaires respiratoires ainsi que des troubles mentaux causés par une forte chaleur.