Le tofu est bien plus néfaste que la viande pour la planète

Et si en pensant préserver l’environnement, on l’altérait encore plus ? Ce qui paraît se produire avec la consommation du tofu, et ce, que vous soyez végétarien(ne) ou non. Cette pâte de soja tant adulée serait en réalité plus dévastatrice que la viande.

Pub

Le tofu, qu’est-ce que c’est ?

Le tofu, ces carrés blancs si facilement reconnaissables, n’est pas, selon la loi européenne, un produit laitier. Il est obtenu par coagulation du lait de soja par ajout de calcium, de chlorure de sodium ou de jus de citron. La préparation obtenue subit ensuite une pression thermique puis une gélification.

Le droit européen interdit d’utiliser les termes spécifiques aux produits laitiers tels que le lait de soja, le fromage de soja, etc. pour ceux strictement végétaux.

Le tofu, ses intérêts ?

Le tofu est un concentré de protéines végétales. Il en contient bien plus que de la viande et est d’ailleurs moins cher que cette dernière. Très prisé par les végétariens, ce produit leur permet de compenser leur besoin en protéines sans avoir à manger de la viande.

Cet aliment est aussi recommandé dans les pays où l’accès à la viande est encore difficile.

En plus des protéines, le tofu contient également du calcium. Il peut donc être ingéré pour le renforcement des structures osseuses et des maladies des os telles que l’ostéoporose.

Les phytoœstrogènes qu’il contient contribuent aussi à alléger les symptômes de la ménopause. Il est toutefois, à éviter chez les femmes enceintes. En général, le soja en excès est contre-indiqué chez les femmes enceintes, et ce, quelle que soit la forme sous laquelle il est présenté.

Pub

Le soja a donc depuis quelques années, été propulsé sur le devant de la scène en tant qu’alternative écologique à la viande. Les végétariens comme ceux qui ont tout simplement décidé de ne plus manger du steak semblent avoir trouvé en lui, le produit tant recherché.

Le tofu, ce fromage de soja représente quasiment la perfection si l’on s’en tient à ses qualités nutritives et à son prix. Sans graisses animales, sans cholestérol, contenant très peu de sodium, peu énergétique, concentré de calcium, de fer et de protéines… Il est idéal pour la santé !

Toutefois, il ne semble pas être la solution rêvée pour remplacer le fameux steak. Notre planète pâtit notamment de ses techniques de production assez complexes qui semblent encourager le changement climatique.

Des systèmes de production néfastes pour l’environnement

Le tofu est un produit très utilisé en cuisine asiatique et fabriqué à partir du caillage du lait de soja par ajout d’un coagulant. Le soja, la matière première utilisée pour sa fabrication, possède cependant, une empreinte écologique conséquente.

La culture de soja requiert en effet une quantité énorme d’eau. Sous l’effet de sa popularité, les collectivités territoriales amazoniennes et de plus grandes entités ont été nombreuses à se lancer dans sa culture. Une grande surface de la forêt de l’Amazonie en a pâti, sans compter la mise en œuvre de procédés industriels lourds et particulièrement polluants.

Comme le soja est généralement produit à des milliers de kilomètres du consommateur avant d’arriver sous la forme de tofu dans son assiette, les rejets de dioxyde de carbone générés sont d’autant plus élevés. Tous ces faits combinés ont un impact plus néfaste sur l’environnement en comparaison de la viande pour une même teneur de protéines.

Pub

Certes, il est indispensable de réduire de façon radicale la consommation de viande pour préserver la planète. Cependant, il est tout aussi important d’y réfléchir à deux fois avant de remplir son panier de tofu. Avant tout achat, pensez donc à vérifier la provenance de votre tofu.