Machine à laver : 6 réflexes à adopter pour économiser sur sa consommation énergétique

L’adoption au quotidien de quelques réflexes suffit pour réduire la consommation d’énergie d’une machine à laver tout en optimisant sa longévité.

Pub

Ne faire la lessive que lorsque la machine est pleine

Le lave-linge ne peut pas adapter la quantité d’eau utilisée à celle du linge à laver. Mieux vaut donc ne le faire tourner qu’à pleine capacité et éviter cependant de le surcharger. Un espace de la largeur d’une main doit séparer le plafond du tambour et le niveau supérieur du linge.

Utiliser la bonne dose de lessive

La lessive en tablette permet d’éviter de se tromper dans le dosage. Ce conseil s’adresse donc surtout aux adeptes de la lessive en liquide ou en poudre, car elles doivent éviter toute erreur.

Peu importe l’état du linge, mettre plus de lessive ne permettrait pas de mieux les laver. Au contraire, cela porterait uniquement préjudice à l’environnement et à votre portefeuille.

Les lessives proposées sur le marché sont sans cesse améliorées pour un lavage optimal à dose précise. Le suivi strict des consignes de dosage et du programme de lavage adapté au linge permet d’économiser sur la quantité de lessive et d’énergie utilisée.

Choisir la bonne vitesse de programme de lavage

L’ADEME ou Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie a établi qu’un ménage réalise chaque année environ 230 cycles de lavage.

Le mode économie est donc à privilégier s’il figure dans les options proposées par la machine. Ce mode a une durée plus longue tout en étant moins énergivore, car la température de l’eau est plus basse. Le programme express est certes plus rapide, mais consomme beaucoup plus d’énergie, car l’eau est plus chaude.

Pour réduire sa consommation d’énergie tout en assurant un lavage efficace du linge, un ménage doit opter pour le programme éco durant les heures creuses.

Pub

Régler la température du lave-linge à 30 °C

Les lave-linge actuels comme les lessives ont gagné en performance. Un lavage à 30 °C est de ce fait, largement suffisant pour les vêtements utilisés quotidiennement. L’énergie consommée pour un lavage à cette température, est aussi moins élevée que pour celui à 40 °C.

Se référer aux indications de température sur l’étiquette des vêtements pour son choix est  une sage attitude.

Les nouveaux modèles de lave-linge sur le marché proposent même des programmes à 20 °C, ce qui consommerait encore moins d’énergie qu’à 30 °C.

Prendre soin de son lave-linge

Un lave-linge mal ou non entretenu est plus énergivore. Les utilisateurs de lessive liquide devront penser à faire fonctionner à vide leur machine à 90 °C au moins une fois par mois pour le détartrer.

Sur le long terme, les dépôts de lessive et l’humidité encrassent les bacs à lessive. Pour les décrasser, les retirer et  les laver avec du vinaigre blanc et/ou de l’eau chaude suffit.

De petits objets peuvent parfois être oubliés dans les poches des vêtements. Ils peuvent obstruer le filtre d’arrivée d’eau qui doit être vidé régulièrement.

Opter pour la réparation au lieu du remplacement

Toute machine si bien entretenue qu’elle soit, peut d’un jour à l’autre, tomber en panne. En cas de souci, lisez le manuel d’emploi. Les pannes mineures y figurent ainsi que leur solution. Pour les machines encore couvertes par la garantie, faire appel au service après-vente du fabricant ou du vendeur est la procédure normale.

Pub

Si elle ne l’est plus, se précipiter à la remplacer n’est pas la meilleure solution, car cela augmenterait les déchets dans la nature. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a mis en place le site internet longuevieuaxobjets.gouv.fr qui assiste chaque usager dans le diagnostic de la panne de leurs matériels électroménagers. En tant que de besoin, il peut aussi l’aider à trouver un réparateur certifié et qualifié en fonction de sa localisation. Et si malgré tout, le remplacement est irrémédiable, un modèle A+++ le moins énergivore et le plus respectueux de l’environnement est à privilégier.