Obama, ce ver plat argentin invasif qui prolifère dans les jardins français

Un ver plat venu d’Argentine arrivé en France à travers la vente des plantes en pot menace aujourd’hui d’envahir les jardins français. Baptisé Obama nungara, ce ver plat comme une feuille prolifère et constitue une menace directe pour la biodiversité.

Pub

Une espèce invasive

Signalé pour la première fois par un amateur naturaliste qui l’a trouvé dans son jardin dans les Alpes-Maritimes ce ver est aujourd’hui présent sur quasiment les trois quarts du territoire de la France. L’Obama a de même fait son apparition ailleurs en Europe.

Parmi les nombreuses espèces de vers plats signalés, l’Obama nungara prédomine. De couleur brun foncé et mesurant dans les 5 à 10 cm, il se déplace lentement, mais dès qu’il se trouve dans un jardin, irrémédiablement l’invasion touchera celui du voisin dans les mois suivants.

L’étude de leur présence et de leur caractère invasif bénéficie de la direction du Professeur Jean-Lou Justine du Muséum d’histoire naturelle de Paris.

Invasif ne signifie pas toujours nocif

Les espèces invasives se font toujours discrètes jusqu’à ce qu’elles envahissent une grande partie du territoire. Il en est ainsi de l’Obama nungara. Plusieurs milliards d’individus seraient déjà présents sur au moins 70 départements de la France métropolitaine. Il n’est cependant pas observé dans les zones situées en altitude, peut-être parce qu’il y fait trop froid selon les chercheurs du Muséum d’histoires naturelles de Paris.

Cette espèce non autochtone est un prédateur qui mange les animaux souterrains tels que les vers de terre et les escargots. Elle n’a cependant pas sa place dans l’écosystème des sols de la France et en détruit l’équilibre naturel. L’étude réalisée n’a cependant pas encore quantifié son niveau de prédation ni l’impact écologique réel de son existence.

Le scientifique concède toutefois que le caractère invasif d’une espèce n’est pas toujours synonyme de nocivité. Cela indique juste qu’une espèce non autochtone devient plus visible et que cela présente un certain danger pour l’écosystème existant. En tant qu’animal prédateur, le ver plat argentin va forcément réduire la population des animaux qui constituent sa nourriture.

Pub

Les moyens les plus sûrs pour s’en débarrasser n’ont d’ailleurs, pas encore été trouvés. L’écrasement, le brûlage ont tous été déjà essayés, mais il semble qu’il en reste toujours autant après l’action.

Où se trouve actuellement Obama nungara en France ?

Ce ver plat originaire d’Argentine se trouve aujourd’hui dans près des trois quarts de la France, soit dans exactement 72 de ses départements. Des signalements faits par les citoyens ont servi de base à la réalisation d’une carte précise des localisations.

Cette technique participative a permis de déterminer que l’Obama nungara est plus abondant dans les départements situés sur la bordure atlantique. Il est rare dans le quart nord-est de la France ainsi que dans les régions montagneuses.

Cela pourrait s’expliquer par le fait que les Plathelminthes terrestres sont très sensibles à la sécheresse de la saison estivale et au grand froid de la période hivernale. Le climat de la côte atlantique ne présente pas ces deux écueils et favorise donc la prolifération du parasite.

Quel est le problème posé par cette prolifération ?

Le sol étant un écosystème où interagissent des milliers d’espèces, l’arrivée de l’Obama nungara endéstabilise l’équilibre.

Comme tous les Plathelminthes terrestres, le ver plat argentin est un prédateur. Il se nourrit des animaux vivants dans le sol tels que les escargots, les vers de terre, etc., mange tout ce qu’il rencontre et se reproduit tout aussi rapidement. Sa prolifération induit évidemment une consommation exponentielle de proies.

Pub

L’étude dernièrement effectuée a établi leur vitesse de reproduction à mille vers par hectare par jour. Cela aboutit à un nombre vertigineusement élevé en une année !