Premier écocirque français à Montpellier en 2020

L’année 2020 annonce une multitude d’actions de lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de l’écosystème. Le monde du spectacle apporte sa part de contribution au combat et propose l’écocirque. Il s’agit du premier cirque écoresponsable français qui aura lieu à Montpellier. Cette idée révolutionnaire partage les professionnels du spectacle. D’un côté, il y a les conservateurs qui veulent préserver les traditions et de l’autre les acteurs modernes qui s’indignent sur les conditions de traitement des animaux.

Pub

Montpellier contre l’interdiction des cirques traditionnels avec des animaux

Plusieurs villes françaises, dont Montpellier, ont voté à l’unanimité pour l’interdiction des cirques avec des animaux à partir du 1er janvier 2019. C’est d’ailleurs près de 70 % de la population qui souhaite éradiquer cette pratique jugée violente et déshumanisante, selon le fondateur d’un écocirque. Un cirque traditionnel a souhaité prendre place à proximité du Zénith le 23 décembre 2019 à l’occasion de la fête de la fin d’année. Cependant, la pression de la mairie l’a obligé à s’installer plus à l’est, à Vendargues.

La ville accueillera son premier écocirque le 10 avril 2020. Il sera composé de jongleurs, de clowns, de contorsionnistes et de trapézistes. Respectueux du bien-être animal, l’écocirque ne comptera aucun animal vivant, mais uniquement des animaux en hologrammes. Les effets spéciaux sont le fruit d’une collaboration avec le studio appelé Adrénaline.

Un écocirque pour protéger les animaux

Un écocirque est un cirque écoresponsable qui œuvre pour la protection des animaux et de l’environnement. Dans cet esprit durable, les responsables utilisent des containers maritimes recyclés afin de transporter leurs matériels. Ce bateau durable sera ensuite démonté en vue de la construction d’un village et de boutiques éphémères. Les costumes ont été confectionnés à partir de matériaux recyclables et ne présentent aucun produit d’origine animale. Une partie des bénéfices des spectacles sera versée au profit des associations de lutte pour la protection animale.

L’écocirque s’installera un mois avant le début des spectacles afin de préparer le terrain et d’effectuer les répétitions nécessaires. Cette pratique constitue une source d’emplois, car plusieurs nouveaux personnels feront l’objet d’un recrutement. Les futurs employés assureront l’accueil, la sécurité et l’entretien. Le chapiteau compte 1 500 places et présente plus de 40 prestations.

Pub

Une famille de dompteur se lance dans l’écocirque

La famille Bouglione, dompteurs de fauves et héritière d’un cirque traditionnel, se lance dans l’écocirque à partir de 2020. Constitués d’un couple de passionnés de cirque, Sandrine et André Joseph Bouglione, ces professionnels organiseront un spectacle écologique à Montpellier. Pour assister au spectacle, il faudra débourser environ 15 euros.

Ce projet durable a demandé 2 ans et demi de préparation. D’après Sandrine Bouglione, l’opinion publique et le contexte environnemental occupent une place fondamentale dans le monde du spectacle. Cependant, ce n’est pas sous les meilleurs auspices que le projet démarre. En effet, l’idée attire les foudres de la grande famille. D’ailleurs, Francesco Bouglione, PDG du Cirque Hiver, a manifesté son opposition à l’interdiction de l’usage d’animaux sauvages dans les cirques.

L’écocirque en concurrence avec le cirque traditionnel

L’écocirque constitue aujourd’hui une menace pour le cirque traditionnel. Dans l’industrie du spectacle, ce dernier porte préjudice au bien-être animal et fait l’objet de nombreuses polémiques. Rappelons que le refus d’installation du cirque traditionnel sur le parking du Zenith à Montpellier a engendré (Medrano) une perte économique majeure, selon le propriétaire.

Pub

Le maire de la ville, Philippe Saurel, est un acteur de la lutte pour la préservation des espèces naturelles. Il ne tolère aucune forme de promotion de la maltraitance des animaux sauvages. C’est sa politique durable qui a encouragé Sandrine et André-Joseph Bouglione à choisir Montpellier pour réaliser le premier spectacle de cirque sans animaux.