Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?

Il existe deux sortes de pompe à chaleur : celle dite air-air (qui produit de l’air chaud) et la pompe à chaleur dite air-eau (qui procure l’eau chaude sanitaire). Ces 2 dispositifs bien distincts impliquent des prix tout aussi différents selon plusieurs facteurs. Avant d’acheter un modèle, pensez ainsi à vérifier le coût final et comparez si besoin.

Pub

Le prix d’une pompe à chaleur

Le prix total d’une pompe à chaleur inclut aussi parfois les frais d’installation. Voici donc un petit indice de son tarif.

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air coûte entre 5 000 et 10 000 euros. Évidemment, les modèles les plus performants sont plus chers et sont donc commercialisés à environ12 000 euros. L’achat d’un appareil doté d’une puissance de 15 KW induit :

  • Un coût entre 6 000 et 11 000 euros (pour permettre de chauffer une surface de 120 m²)
  • Un coût entre 8 000 et 14 000 euros (pour prendre en charge une surface de 200 m²)

Pour l’installation, le prestataire demandera 10 % du coût global.

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau coûte entre 11 000 et 12 000 euros. Le prix du dispositif avoisine les 9 800 euros, tandis que le coût de la main-d’œuvre se situe environ à 1 400 euros. L’achat d’une pompe à chaleur air-eau double service implique le débours d’environ 11 000 euros (pour le matériel) en plus d’approximativement 1 800 euros (pour la main d’œuvre). Au final, le propriétaire doit donc prévoir entre 12 900 et 13 000 euros TTC. Notons que les pompes à chaleur bibloc (ou à double service) demeurent les modèles les plus répandus sur le marché.

Pub

Le prix de l’entretien

Évidemment, la longévité de l’appareil repose sur la fréquence de son entretien. Soulignons de plus que sa performance et l’économie d’énergie sont directement liées aux opérations de maintenance. L’entretien d’une pompe à chaleur air-eau se résume à un nettoyage en profondeur du module extérieur. A cette opération s’ajoute une révision annuelle effectuée par un professionnel. Pour le coût, prévoyez entre 100 à 300 euros. Le prestataire facture en sus les frais de déplacement dans le cas d’une panne subite.

L’entretien d’une pompe à chaleur air-air se limite à un nettoyage en profondeur des filtres. Aucune intervention d’un professionnel n’est requise. Toutefois, une inspection annuelle est toujours indispensable pour les pompes à chaleur dotées d’une puissance supérieure à 12 KW. Le coût du contrôle se situe entre 100 et 300 euros.

Les facteurs de variation du prix d’une pompe à chaleur

De manière générale, l’établissement du prix repose sur : son niveau de rendement, ses fonctionnalités et sa puissance. Voici plus de détails.

Le niveau de rendement du dispositif

Le rendement de l’appareil est estimé à partir de son coefficient de performance (COP). Celui-ci est exprimé en kWh. Plus le rendement est important et plus le propriétaire réalise des économies d’énergie. A titre illustratif, un coefficient de performance à hauteur de 3 (la valeur moyenne des COP d’une pompe à chaleur) permet de diviser la facture d’énergie par 3 (soit environ une économie d’environ 2/3 de votre consommation globale par rapport au chauffage électrique).

Pub

Les performances de l’appareil

Les fonctionnalités de l’appareil influent directement sur son prix. Rappelons qu’une pompe à chaleur air-eau est déclinée en 2 versions sur le marché : le modèle monobloc et le modèle bibloc. La seconde version est équipée de 2 modules générant 2 fois plus d’économie énergétique. La puissance en jeu impacte aussi directement sur le coût final. Dans ce cas, le choix dépend de la taille de l’habitation à prendre en charge. Une pompe à chaleur de 5 kW est destinée à un petit logement. Les vastes habitations demandent un dispositif plus performant doté de 20 KW de puissance.