Quel professionnel engager pour l’installation de votre ventilation ?

Installer une ventilation au sein d’une habitation relève des compétences d’un professionnel, au regard de nombreuses contraintes. Pour faciliter l’aménagement de votre ventilation, voici les critères pour bien choisir votre artisan de proximité. Nos conseils s’accompagnent des prix indicatifs pour la pose et l’entretien de l’équipement.

Pub

Qui sont les professionnels de l’installation de ventilation ?

L’installation d’un système de ventilation s’opère dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation de maison. Elle englobe un ensemble de travaux de grande envergure nécessitant l’intervention d’un expert, en l’occurrence un artisan spécialisé dans la ventilation. Le travail s’inscrit dans le métier du chauffagiste et du frigoriste rattaché ou non à une entreprise. Le professionnel doit être certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) et Qualibat. Ces certifications sont capitales pour bénéficier des aides de l’État relatives à l’installation d’une ventilation.

Le choix du professionnel se fonde sur :

  • la nature des travaux ;
  • la proximité de l’artisan ;
  • l’expertise ;
  • les années d’expérience sur le terrain ;
  • les années de formation.

Les comparateurs en ligne s’avèrent d’une grande efficacité dans votre recherche. En effet, ils comparent et proposent jusqu’à 5 offres, en tenant compte de votre contrainte budgétaire, de votre localisation et de vos besoins.

Pourquoi faire appel au service d’un professionnel ?

Le professionnel est en mesure de déterminer le meilleur modèle, compte tenu de l’architecture de la construction (espace, combles, hauteur des murs…). En général, il recommande l’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée performante. Le marché présente une diversité de modèles allant du simple flux au double flux. Pour des raisons techniques, il peut aussi conseiller la pose d’une Ventilation Mécanique Répartie, plus facile à installer.

Solliciter l’aide d’un professionnel garantit un travail selon les règles de l’art. L’aménagement doit se conformer aux normes règlementaires : dimensions, distance entre les sorties d’air, norme NF C15-100 des raccordements électriques, puissance du caisson…

Pour finir, un artisan expérimenté vous aide à réaliser une économie d’énergie. Son intervention permet une meilleure maîtrise de votre budget. Vous pouvez d’ailleurs alléger votre facture d’énergie à long terme.

Pub

Le tarif d’installation du système de ventilation

Le prix de l’installation est fixé à partir d’un certain nombre de paramètres : l’ancienneté de l’habitation, sa configuration et le type d’équipements. L’opération étant chronophage, elle requiert la présence de plusieurs artisans, ce qui est susceptible d’exploser votre budget. La facture de prestation par personne s’élève entre 45 à 60 euros par heure (frais de déplacement exclus). Le prix final oscille entre 300 à 750 euros. À ces sommes s’ajoute le prix d’une ventilation entre 50 à 600 euros.

Qu’en est-il de l’installation d’une VMC ?

L’installation d’une VMC par un professionnel soulève de complexes travaux. En effet, les modules de chaque VMC doivent être percés de plusieurs dizaines de centimètres. Viennent ensuite l’installation et la dissimulation du gainage à l’intérieur des cloisons. Cette étape implique la réfection totale des cloisons. Les travaux s’achèvent par le branchement au tableau électrique. Là encore, l’opération s’annonce compliquée pour le gainage et le percement de cloisons. Au regard de ces travaux, l’intervention d’un expert est plus que nécessaire. Néanmoins, l’engagement de ces travaux vous permettra de profiter des avantages d’une VMC.

L’entretien du système de ventilation

Conformément à l’arrêté du 25 avril 1985 concernant la vérification et l’entretien des installations collectives de VMC, il appartient au propriétaire ou au syndic d’entretenir les équipements à raison d’une fois par an. L’entretien comprend :

  • le nettoyage des pales de ventilateur ;
  • le changement des courroies de transmission ;
  • la vérification de l’état du fonctionnement des bouches d’entrée d’air ;
  • la vérification du fonctionnement du ventilateur et des alarmes ;
  • la vérification de l’état des paliers de connexions électriques ;
  • le réglage du réseau aéraulique ;
  • le remplacement et le réglage des bouches d’air ;
  • le réglage du ventilateur.

Les interventions doivent être déléguées entre les mains d’un expert agréé, le but étant la sécurisation des habitants du bâtiment. Ces mêmes règles s’appliquent aux propriétaires des maisons.

Le coût de l’entretien de votre système de ventilation

Le professionnel de l’installation de VMC prend également en charge l’entretien du dispositif. Il vous soumet un contrat de maintenance garantissant la continuité de l’entretien tous les ans et tous les 5 ans (pour les travaux de grande envergure). La signature s’acquitte d’un prix annuel fixé entre 150 à 300 euros HT.

À chaque modèle son prix d’entretien. La clause encadrant une VMC simple flux s’élève aux environs de 130 euros. Le contrat inclut : le montage ainsi que le démontage des grilles et des bouches d’aération et en dernier lieu le dépoussiérage des éléments exposés aux particules. Ces opérations sont à renouveler deux fois par an.

Pub

Le contrat d’entretien d’une VMC double flux se situe entre 130 à 300 euros. Ce modèle intègre des accessoires fragiles à manipuler avec précaution, au risque d’alterner au bon fonctionnement de l’appareil. C’est pourquoi la présence d’un professionnel est recommandée.