Quelques astuces pour faire disparaître le plastique de votre cuisine

Sur les 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques de la France, seuls 22 % sont recyclés. Le reste se retrouve donc dans la nature. En plus d’être un désastre écologique, le plastique présente aussi des risques pour la santé de l’homme. Voici quelques astuces pour le faire disparaître de votre quotidien.

Pub

Optez pour les produits en vrac

Les produits alimentaires sont depuis quelques années emballés dans du plastique souvent non recyclable. Pour éviter d’en rapporter chez soi, opter pour les produits en vrac.

Les rayonnages des magasins bio sont de mieux en mieux fournis. Il suffit de faire ses courses avec un sac en tissu et des bocaux hermétiques pour ne rapporter aucun plastique tout en mangeant plus sainement.

Cela est aussi de mise pour les produits ménagers. Les épiceries et les magasins sont de plus en plus nombreux à proposer des lessives, des produits d’entretien, des liquides pour vaisselle en vrac. Le contenant est acheté lors du premier achat, et ensuite rempli à votre guise de la quantité que vous achetez.

Bannissez les bouteilles d’eau en plastique

Les adeptes de l’eau minérale pourront toujours boire une eau de la même saveur sans avoir à l’acheter en bouteille en plastique. Pour ce faire, il faut utiliser du charbon de bois végétal activé issu de la carbonisation du bois de frêne, de peuplier, de coques de noix de coco. Ce produit compostable permet de filtrer écologiquement l’eau en retenant les impuretés qu’elle contenait.

Il suffit de le faire bouillir pour l’activer pour trois mois d’utilisation. Porté une deuxième fois à ébullition, il est de nouveau réactivé pour encore trois mois de filtration.

Le procédé est écologique et économique.

De même pour les sorties, optez pour une gourde en inox pour éviter d’ingérer les PET du plastique.

Pub

Remplacez les boîtes en plastique par des récipients en verre

Cette technique permet d’éviter l’ingestion de certains composants du plastique pas très recommandés pour la santé. Le verre est non seulement utilisable en dehors du réfrigérateur, mais aussi en tant que récipient de congélation ou tout simplement de stockage.

Préférez l’inox pour vos ustensiles de cuisine

L’inox est bien meilleur que les autres matériaux dans lesquels sont faites les poêles et casseroles antiadhésives. D’autant plus que le PFOA ou acide perfluorooctanoïque contenu dans les revêtements antiadhésifs migre dans les repas lorsque la température de cuisson atteint les 230 °C.

La toxicité de ce produit fait qu’il est préférable de s’en tenir aux bonnes vieilles poêles et marmites en inox ou en acier inoxydable.

Veillez à ce que le matériau soit garanti 10/18. Cela signifie qu’il est constitué de 10 % de nickel et de 18 % de chrome.

Oubliez le silicone et optez pour le verre composé de Pyrex

Le silicone contient des siloxanes qui peuvent sous l’effet de la chaleur, migrer dans les repas. Leur toxicité pour l’organisme n’a pas encore été prouvée, quoiqu’il soit fort suspecté. Prudence est toutefois mère de sûreté, il vaut donc mieux ne pas en abuser. D’ailleurs, les ustensiles en verre composés de Pyrex résistent très bien aussi à la chaleur.

Préférez le bois

Le bois non poreux de préférence comme le bambou s’intègre très bien dans la cuisine. Les ustensiles faits dans ce matériau ne posent aucun problème sanitaire, résistent très bien à la chaleur et sont plus bon marché.

Le film étirable permet certes de protéger des plats des bactéries et de les conserver plus longtemps. Cependant, une charlotte en tissu à élastique ou un emballage alimentaire réutilisable enduit de cire d’abeille le remplaceront tout aussi bien.

Pub

Préférez les sacs en tissu lavables et réutilisables à volonté pour transporter vos courses. Ils se glissent facilement dans votre sac à main et sont aussi plus esthétiques.