Récupérateur d’eau de pluie : combien ça coûte ?

Vous avez décidé d’équiper votre logement d’un récupérateur d’eau de pluie ? C’est une excellente initiative à des fins d’économie énergétique. Mais la question qui se pose est : combien l’installation en entier va-t-elle coûter ? Les réponses dans cet article.

Pub

Récupérateur d’eau de pluie : petit rappel

Tel que son nom l’indique, le récupérateur d’eau de pluie est une installation domestique placée hors sol ou de façon enterrée pour constituer un réservoir d’eau de pluie. Grâce à son système performant suivant le modèle choisi et son lien avec la toiture, ce dispositif peut faire économiser jusqu’à 10 000 litres d’eau. Dans un autre article, vous trouverez plus de détails sur son fonctionnement.

Avantages d’un récupérateur d’eau de pluie

Le principal avantage de ce dispositif est l’économie d’eau. Grâce à cette cuve, vous avez à votre disposition une eau qui peut être utilisée à de nombreuses fins, excepté la consommation alimentaire.

Cela inclut entre autres la lessive, le lavage de voiture, l’arrosage du jardin, l’évacuation des WC et bien d’autres encore. En ce qui concerne l’hygiène corporelle, l’eau de pluie peut être admise à condition que vous vous assuriez de la propreté de l’eau chaude sanitaire. Bien entendu, l’eau de pluie n’est pas conseillée pour l’hygiène des bébés.

Du point de vue écologique, ce geste de récupération aide à limiter les impacts des rejets d’eau pluviale en milieu urbain, le sol étant imperméable et susceptible de provoquer facilement une inondation.

L’économie d’eau : un gros avantage

L’économie varie suivant la taille du toit et de la cuve de récupération, le nombre de personnes habitant le logement et l’usage souhaité. Dans tous les cas, le récupérateur d’eau de pluie vous permet de réduire considérablement votre facture d’eau jusqu’à 40 %.

En principe, la consommation moyenne d’eau par jour pour un Français est de 137 litres dont 40 % peuvent être réalisées via l’eau de pluie. Les premiers bénéficiaires parmi les besoins du foyer sont le bain et la douche allant jusqu’à 39 %, suivis des toilettes. Combien coûtent alors le récupérateur d’eau de pluie et sa pose ?

Pub

Fonctionnement des tarifs

Le coût dépend de la capacité du réservoir d’eau, de la matière utilisée pour la fabrication (béton ou plastique) du récupérateur et de son installation (hors-sol ou enterrée). Voici un petit récapitulatif du prix du récupérateur d’eau de pluie. Les chiffres sont approximatifs et issus d’une comparaison en ligne de plusieurs fabricants :

  • Cuve à eau en plastique (moins de 520 litres) : de 50 à 70 €
  • Amphore en terre cuite (200 à 1000 litres) : 220 à 300 €
  • Récupérateur hors-sol : 50 à 500 €
  • Récupérateur de 1 600 litres : 500 à 1 000 €
  • Citerne d’eau : 400 à 2 000 €
  • Récupérateur de 5 000 litres : 2 000 à 2 500 €
  • Récupérateur de 10 000 litres : 3 000 à 5 000 €
  • Cuve enterrée en plastique (polyéthylène) : 3 500 à 8 500 €
  • Cuve en béton enterrée : 5 000 à 9 000 €

Devis variable suivant l’installateur

Si tels sont les prix des récupérateurs d’eau de pluie selon le modèle et la capacité du réservoir, le devis inclut aussi la prestation du professionnel qui va procéder à la pose. Quels que soient le budget et le modèle adopté, il convient toujours de faire appel à un professionnel compétent et certifié. Le coût de la pose varie entre 400 et 2 000 €.

Pour trouver le bon installateur, comparez plusieurs devis afin de mettre les tarifs en concurrence. Sachez aussi que sous certaines conditions, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie peut faire l’objet de subventions de l’État.

Enfin, sachez que la vérification du système avant les travaux doit être incluse dans le budget d’installation. Ce tarif peut aller jusqu’à 130 €, sans oublier la TVA et les frais de transport.

Récupérateur d’eau de pluie et aides de l’État

Auparavant, l’installation du récupérateur d’eau de pluie permettait d’obtenir un crédit d’impôt. Aujourd’hui, cette forme d’aide n’est plus disponible pour les eaux pluviales. En 2020, l’État vous octroie la TVA à 10 % pour vous aider lors de l’installation de votre récupérateur.

Les conditions pour en bénéficier restent à peu près les mêmes : le logement doit constituer votre résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans. Il est également possible d’obtenir certaines subventions locales dans quelques communes françaises. Pour savoir si votre adresse répond à cette condition d’éligibilité, nous vous invitons à consulter votre mairie en vue d’obtenir plus d’informations.

Pub

Pour terminer, vous devez inclure dans vos projets un entretien régulier du récupérateur d’eau de pluie afin de vous assurer de sa longévité, de sa propreté et de l’absence de liaison avec la distribution d’eau alimentaire. Un professionnel peut effectuer efficacement cette tâche.