Rénovation énergétique, que conseille le gouvernement pour éviter les fraudes ?

Chaque année, plus d’un million de foyers engagent des travaux de rénovation énergétique, une démarche que l’État encourage vivement. Profitant de ces aides étatiques, différentes arnaques émergent au niveau de certains prestataires. Voici quelques conseils du gouvernement pour une rénovation énergétique sans aucun type de fraudes.

Pub

Des fraudes en tous genres

Les entreprises prestataires de travaux de rénovation énergétique sont nombreuses sur le marché. Le premier critère exigé est la certification RGE. Néanmoins, le fait que l’entreprise soit labellisée n’épargne pas à 100% les actions malveillantes telles que les fraudes.

D’après les enquêtes de la DGCCRF, les arnaques peuvent se présenter sous différentes formes : le manque d’information précise sur les prix, le non-respect des droits du consommateur, les crédits camouflés, la démarche abusive, la présentation d’un devis incompréhensible pour le consommateur, des pratiques commerciales douteuses et bien entendu la présentation d’une fausse certification RGE. L’isolation est l’un des travaux le plus victime de ces fraudes. Cela n’exclut pas pour autant les autres travaux de rénovation énergétique.

Des mesures de sécurité pour les travaux d’isolation

Les fraudes n’ont pas cessé d’augmenter dans le domaine de l’isolation en 2019. Dans cette optique, le gouvernement a mis en place une campagne de prévention afin de mieux sensibiliser les foyers qui engagent des travaux. En ce moment même, l’État met en place des fiches techniques afin de permettre aux foyers de juger de la fin des travaux effectués. Ces fiches sont prévues pour ce premier semestre 2020. Ils doivent déjà être disponibles. Dès lors, voici quelques conseils pour faire face aux activités douteuses possibles.

La lutte contre la démarche abusive

Il faut savoir être vigilant pour engager des travaux de rénovation énergétique sans se faire arnaquer. En principe, les services publics ne viendront jamais démarcher auprès de vous. Ce qui implique la non-existence d’entreprises mandatées par l’État. Si un prestataire se présente à vous de cette manière, n’allez pas plus loin. Autrement dit, la démarche, quelle qu’elle soit, par téléphone ou à domicile, restera toujours abusive si elle prétend avoir un rapport quelconque avec l’État.

L’étude approfondie des offres

Vous souhaitez entamer les travaux de rénovation énergétique au plus vite pour pouvoir bénéficier de ses avantages. C’est compréhensible, mais il ne faut pas trop se presser. Le mieux reste d’étudier plusieurs offres avant de se décider sur celle que vous allez choisir. Procédez à une comparaison de prix et de prestations et prenez le temps d’y réfléchir quelques jours. Il est entièrement déconseillé de signer un contrat le jour même où vous avez eu connaissance de l’offre. Étudiez-la sous tous les angles avant de prendre votre décision. Si l’entreprise dispose d’un site internet, analysez-le. Sinon, lisez bien la documentation fournie.

Si vous avez quelques hésitations, demandez un avis auprès d’un conseiller professionnel dans ce domaine. Cela est actuellement possible sur FAIRE, un site internet de service public connu sous le nom de Rénovation info service autrefois. Dans tous les cas, assurez-vous qu’il existe un droit de rétractation de 14 jours dans le contrat afin de vous permettre de le rompre si vous changez d’avis.

Pub

Une vérification de la certification RGE

Avant de signer, vérifiez également la labellisation du professionnel que vous comptez engager. Les actions frauduleuses peuvent provenir de ce dernier.

Pour avoir la certitude sur les qualifications professionnelles du prestataire, consultez l’annuaire des entreprises RGE, son nom doit y figurer. Une fois les travaux engagés, il peut encore être question de prestation non conforme à ce qui était prévu. Dans ce cas, que faire ?

La réclamation en cas de travaux non conformes

Votre accord avec l’entreprise pourrait bien se dérouler, mais les travaux réalisés ne sont pas conformes à ceux mentionnés dans le contrat.

Dans ce cas, la première option est de recourir au site FAIRE pour télécharger un formulaire de réclamation, le remplir en bonne et due forme en signalant les travaux non conformes et contacter la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Cette démarche est gratuite. La meilleure alternative est de se faire assister par une association de protection des consommateurs agréée. Et qu’en est-il des prêts liés aux travaux de rénovation énergétique ?

Le prêt pour le financement des travaux de rénovation énergétique

Certains travaux sont effectués à l’aide d’un prêt bancaire. Dans ce cas, redoublez de vigilance sur certains points tels que : l’exemplaire papier remis par la banque, les modalités de remboursement notamment en cas de paiement différé (susceptible de gonfler invisiblement le coût total du prêt) et enfin l’attestation de fin des travaux qui marque le début du remboursement.

Pub

Bref, quels que soient vos travaux de rénovation énergétique, prenez toujours le temps de bien étudier l’offre. Le suivi des normes vous permettra entre autres d’accéder aux aides de l’État.