Tout ce qu’il faut savoir sur le compteur Linky

Si le fameux compteur Linky doit être installé dans tous les ménages français au plus tard en 2021, il suscite la méfiance des utilisateurs qui sont encore nombreux à refuser sa pose. Pour comprendre, que faut-il savoir sur ce fameux compteur Linky ?

Pub

Linky, qu’est-ce que c’est ?

Linky est un nouveau compteur électrique gratuit et obligatoire d’Enedis. Jusqu’à aujourd’hui, ce sont déjà plus de sept millions de dispositifs qui ont été mis en place partout en France. D’ici l’année prochaine, il s’invitera dans toutes les maisons. Ce compteur intelligent a la particularité de communiquer automatiquement toutes les données relatives à la consommation énergétique du foyer au distributeur. C’est ce dernier qui va les transmettre aux fournisseurs d’énergie.

Comme tout est automatisé, Enedis n’a plus besoin d’envoyer un agent pour faire un relevé chaque mois. De plus, les factures sont désormais dressées en se basant sur les informations précises et réelles. Le distributeur peut également agir à distance pour certaines actions telles qu’un changement de fournisseur ou un changement de puissance.

Pour les utilisateurs, le compteur Linky leur permet de suivre en temps réel leurs consommations, ce qui leur permet de surveiller la consommation et faire ainsi des économies. De plus, les fournisseurs d’énergie proposent des outils indispensables basés sur les données obtenues grâce au compteur intelligent à savoir des applis qui permettent de suivre la consommation et de les convertir en euros pour avoir l’œil sur le budget. Certains outils vous alertent en cas de hausse de consommation trop importante.

Pub

Et en ce qui est des données personnelles ?

Nombreux sont ceux qui considèrent le compteur Linky comme un divulgateur de données personnelles. En effet, le compteur enregistre une énorme quantité de données personnelles grâce à la consommation énergétique de l’utilisateur (les absences, les heures auxquelles il rentre, les différentes habitudes au quotidien, etc.). Si le distributeur et les fournisseurs d’énergie ont accès librement aux données de consommation journalières, un consentement de l’utilisateur est obligatoire pour les données plus fines à savoir les consommations à l’heure ou à la demi-heure. Toutefois, rappelons que Direct Énergie, EDF et Engie ont récemment reçu une mise en demeure de la CNIL pour utilisation et archivage abusif des données (cinq à huit années) et des méthodes d’obtention de consentement floues.

Est-il possible de refuser l’installation du compteur Linky ?

En principe, refuser l’installation du compteur Linky est impossible. Toutefois, les associations de consommateurs ont pointé du doigt les impacts néfastes de ce compteur intelligent sur la santé, sans compter les risques élevés d’incendie. En effet, comme il utilise le CPL ou Courant Porteur en Ligne, Linky rayonne dans toutes les pièces environnantes lorsqu’il envoie des données. C’est pour cela que seules les personnes atteintes d’électrosensibilité peuvent refuser l’installation, après recours en justice.

Pour les autres, il est impossible d’y échapper à la longue. Le compteur est en effet la propriété du distributeur et uniquement mis à disposition de l’utilisateur. Son remplacement est donc prévu dans les conditions d’utilisation. Dans le cas où l’utilisateur refuserait l’installation du compteur, il sera forcé de le faire plus tard dans le cadre d’une remise aux normes ou une vente. De plus, si l’installation n’est pas faite dans le cadre du projet de remplacement, elle sera payante. Et si l’utilisateur refuse la pose de Linky jusqu’en 2021, le relevé de consommation deviendra payant alors que cela est gratuit avec ce nouveau compteur intelligent. Jusqu’ici, un million de compteurs sont remplacés chaque année.

Pub

Rappelons que refuser l’installation proprement dite dépend de l’emplacement du compteur. Si le compteur est accessible sans passer par le logement de l’utilisateur, les techniciens d’Enedis peuvent le remplacer sans l’accord de l’utilisateur. Dans le cas où le boîtier serait placé dans la maison, le propriétaire peut leur refuser l’accès de son domicile, les empêchant ainsi de remplacer le compteur.