Voiture électrique : retrait de 90 % des bornes de recharge

EDF vient d’annoncer à ses clients conducteurs et propriétaires de voitures électriques la réduction du nombre des bornes de recharges. Près de 90 % des stations Izivia seront rayés des autoroutes pour les jours à venir. L’annonce est un choc pour le secteur de la mobilité.

Pub

Une décision d’EDF pour des raisons sécuritaires

Depuis quelque temps, les autoroutes françaises ont affiché des messages annonçant le retrait des bornes Corri-Door. C’est désormais officiel, car les stations de recharges seront hors service. Cette renonciation est une décision d’EDF. Rappelons qu’Izivia, la filiale d’EDF, avait mis en retrait le 7 février dernier 189 bornes de recharges sur les 217 en service du réseau Corri-Door. Cette décision de cessation de fonctionnement a été prise à la suite de 2 incidents techniques sur 2 bornes issues du fabricant EVTronic. Ces dispositifs défaillants avaient été immédiatement désactivés. Un bureau d’études certifié et indépendant a confirmé le bien-fondé de ces retraits.

Izivia a songé à les remettre en service après quelques semaines d’inspection. Cependant, l’entreprise a finalement décidé de les supprimer de manière définitive. Les autres stations suivront selon un calendrier précis. En outre, Corri-Door ne comptera plus que 40 à 50 bornes. Entre ces dispositifs, 28 demeurent accessibles et fonctionnelles, car elles proviennent d’un autre fabricant. Évidemment, ces équipements ne présentent à l’heure actuelle aucun problème d’un point de vue sécuritaire.

Une mauvaise nouvelle dans le marché de la voiture électrique

Cette nouvelle annonce des périodes sombres pour le secteur de la mobilité douce, en l’occurrence celui des voitures électriques. La suppression risque de rendre la recharge encore plus problématique en France. La majorité des stations restantes est en effet à charge lente de moins de 22 kW. La décision risque donc de décourager les conducteurs à adopter les modes de déplacements doux, alors que les constructeurs automobiles ont redoublé d’efforts pour vanter les avantages de la voiture écologique. Ainsi, la marque Citroën a lancé récemment sa nouvelle voiture sans permis urbaine et électrique baptisée Ami à prix réduit.

Pub

Suppression de 189 bornes de recharges

Ce sont près de 90 % des stations de recharges qui seront hors service. Malgré cette mauvaise nouvelle, il convient de noter que le réseau Corri-Door ne possède qu’une petite part dans le vaste réseau de bornes de recharge de France. En effet, ses dispositifs n’occupent que 1 % des 28 000 bornes à disposition des conducteurs. Pourtant, l’image et le message qu’envoie EDF à travers ces décisions sonnent comme un abandon du secteur, alors que le gouvernement exige son développement.

Un an et demi plutôt, le constructeur Kia avait commercialisé son e-Niro et en avait réalisé le lancement à Cannes. Au cours de l’évènement, la voiture électrique a parcouru 900 km en continu afin de prouver sa performance et son autonomie. C’est en partie grâce au maillage des bornes Izivia que le parcours a été une réussite. En effet, ces stations étaient les seules à disposer d’une puissance suffisante (de 50 kW) pour une recharge rapide.

Un contentieux avec le fabricant des bornes

Les utilisateurs ont remarqué à maintes reprises des signes de dysfonctionnements des équipements d’Izivia quand le service d’assistance peinait souvent à résoudre les problèmes à distance. C’est à cause de tels problèmes que le réseau a fini par désactiver et supprimer les bornes de recharge.

Pub

Face à cette situation, la directrice générale d’Izivia, Christelle Vives, s’est exprimée en public. Elle affirme « c’est une situation compliquée que nous subissons totalement ». Elle a également révélé être en contentieux avec le fabricant des principales bornes défaillantes. La directrice s’excuse de l’absence de solution amiable immédiate pour résoudre ce désagrément. Relancer le réseau dans l’immédiat revient à réinvestir des millions d’euros pour l’installation de nouveaux équipements, affirme-t-elle.